Des missions quotidiennes dans l’espace !

Dans Kipoya Interscholar, nous allons transformer votre enfant en Kiponaute, c’est-à-dire un aventurier de l’espace chargé d’explorer les mystères de l’univers.

Paré pour le décollage, direction : L’ISS KIPOYA.
Il aura pour objectif de résoudre les énigmes quotidiennes envoyées par Dôrobô, un étrange monolithe venu des confins de la galaxie.

Déchiffrer ces logogriphes ne sera pas chose aisée et il lui faudra faire preuve de savoir, de logique, et surtout de rapidité.

Pour l’aider dans sa tâche, il pourra compter sur Archimède-Kelvin-Michael FOX l’intelligence artificielle de la station, que tout le monde préfère appeler Akemi.

Grâce à ses missions régulières, notre héros gagnera des Kinkas qu’il pourra dépenser pour progresser dans son aventure et par la même occasion dans ses révisions !

La concentration est primordiale en mission !

Sortir dans l’espace est une mission périlleuse qui nécessite de nombreuses précautions. C’est pourquoi, même si la station conserve pour les urgences un système de communication minimal (téléphone ou SMS), chaque début de mission entraîne si besoin un blocage des réseaux sociaux et des jeux en ligne.

Cela permet de sauvegarder toutes les ressources de la station pour effectuer les missions de sauvetage si nécessaire et évidemment d’optimiser la concentration du Kiponaute.

Une station spatiale toute équipée !

Pour se préparer, notre héros intergalactique dispose de salles d’entraînement. Akemi y a virtuellement reproduit les énigmes de Dôrobô sous de multiples formes, afin que le moment venu, notre Kiponaute surentraîné puisse répondre le plus rapidement possible.

Qui dit sortie dans l’espace, dit KipoRocket.

Des boutiques d’amélioration proposent des modules complémentaires qui rendront la fusée du Kiponaute plus efficace. Être efficace permet de gagner plus de Kinkas.

Après l’effort, le réconfort !

Une fois ses missions accomplies et remis de ses émotions, le Kiponaute peut, s’il le souhaite, utiliser ses Kinkas, gagnés à la sueur de son cerveau, pour les convertir en véritables livres, BD, et mangas.

Ainsi ses efforts réels dans le monde virtuel seront récompensés par des objets bien réels qui, nous le savons, lui donneront goût à la lecture.

Menu